Vous êtes ici

Disponible en:

Avantages de la reconnaissance des cours ouverts

La reconnaissance des cours ouverts peut constituer un outil de motivation pour les apprenants. Elle peut les rassurer en leur montrant qu’ils ne sont pas les seuls à voir les résultats de leur apprentissage et que celui-ci peut leur permettre de trouver un emploi ou de poursuivre leur formation. Toutefois, la reconnaissance des cours ouverts suscite bien des débats parmi les acteurs de l'éducation.

Beaucoup soutiennent que cette reconnaissance n’est pas nécessaire puisque les employeurs et les instituts d’enseignement jouissent d’un accès direct au contenu des cours, et disposent donc d’informations de première main sur les connaissances, compétences et aptitudes qu’un apprenant a acquises dans un cours. D’autres considèrent néanmoins que la reconnaissance atteste de ces acquis. Ce point constitue d’ailleurs une question importante pour les organisations internationales comme la Commission européenne, l’OCDE et l’UNESCO, qui illustre bien les grands défis existants en matière de reconnaissance de l’enseignement non formel en présentiel, en général.

Dans cette publication, nous aborderons les différents types de reconnaissance, leurs avantages et les difficultés qui leur sont associées.

3 façons de reconnaître les cours ouverts 

Certification:
Les certificats obtenus à la suite d’un cours ouvert attestent généralement du fait que le cours a été suivi dans son intégralité. Par exemple, la plateforme iversity propose des attestations de participation lorsque le cours est arrivé à son terme.

Crédits:
Octroyer des crédits pour les cours ouverts est de plus en plus courant. Condition importante pour l’octroi de crédits; ceux-ci doivent être dispensés par des universités partenaires plutôt que par la plateforme elle-même. Par exemple, des universités britanniques donnent des crédits pour FutureLearn.

Badges:
Les badges ont l’avantage de contenir des métadonnées intégrées dans l’image elle-même, ce qui prouve que l’apprenant a bien acquis des langues, des compétences et des aptitudes. Les badges peuvent être créés et distribués par le biais de plateformes ouvertes comme OpenBadges.

Avantages de la reconnaissance

Alors que certaines entreprises embauchent des personnes n’ayant pas de diplôme traditionnel, la reconnaissance des cours ouverts permet aux employeurs d’obtenir davantage d’informations sur les aptitudes, compétences et connaissances acquises. Par exemple, les nanodiplômes (qui sont obtenus en 6 à 12 mois et portent sur les compétences de base en programmation), proposés par US Udacity et AT&T, semblent reconnus comme donnant accès à des postes de programmateur junior et d’analystes dans des sociétés d’informatique et de télécommunications, en particulier aux États-Unis. 

Cette reconnaissance peut apporter aux apprenants une certaine confiance en leurs réalisations et en les résultats qu’ils peuvent démontrer grâce à leur participation à un cours ouvert. Déterminer des normes à atteindre pour un certain cours peut aussi être utile. Toutefois, ces normes ne sont pas tenues de correspondre à un cadre similaire chez les différents fournisseurs.

Le défi des CLOM: l’accréditation

Le manque de normes communes constitue un grand défi pour les CLOM, surtout lorsqu’il s’agit d’entrer en contact avec les universités. Depuis toujours, les universités sont frileuses à l’idée de reconnaître les acquis obtenus dans des cours ouverts. Cela peut s’expliquer par le manque de crédit et de procédures attestant de la qualité des cours en ligne, ainsi que par l’envie des universités de garder la main sur les processus d’obtention de diplômes. Les universités traditionnelles insistent souvent sur la nécessité de l’aspect présentiel, tant au niveau des cours que des examens, pour donner une reconnaissance supplémentaire.

Elles ont cependant beaucoup à gagner à s’associer à des plateformes afin de reconnaître des cours en ligne. Un cours en ligne peut contribuer à attirer de nouveaux étudiants, mais aussi des étudiants plus divers, qui pourraient être intéressés par des cours en présentiel après avoir suivi un cours en ligne de courte durée. Cet argument a déjà convaincu de grandes universités à participer à des cours en ligne.

En outre, de plus petites universités peuvent utiliser des éléments issus de cours en ligne pour compléter leur catalogue de cours.

L’importance de la reconnaissance des cours en ligne présente de nombreux avantages tant pour les apprenants que pour les universités et les employeurs. Son utilité a été mise en avant par plusieurs organisations internationales. Les universités devraient considérer les cours en ligne comme un outil, et non comme une concurrence, et elles ne devraient pas hésiter à s’associer à des plateformes en ligne pour reconnaître les CLOM.

En conclusion, les points de vue des différentes parties prenantes suggèrent qu’une initiative conjointe est nécessaire pour identifier des normes communes. L’Union européenne pourrait également jouer un rôle dans l’établissement d’un cadre de reconnaissance des cours en ligne pour les institutions.

Portrait de sanjeet
sanjeet

Sujets: 

Paramètres :